La nature et l'humanité nous sont tout particulièrement importantes, c'est pourquoi tous nos produits sont certifiés selon la norme BDIH ou la norme COSMOS. Ci-après, nous expliquons ce que signifient et impliquent ces certifications.

La certification BDIH (confiée par une association à but non lucratif) est un sceau distinctif pour la cosmétique naturelle contrôlée et est décernée dans le monde entier.

La norme BDIH décrit les exigences relatives à l'extraction ou à la production de matières premières cosmétiques et à leur traitement. La protection des animaux et des espèces animales y sont mises en avant.

QUELS SONT LES CRITÈRES REQUIS POUR OBTENIR UNE CERTIFICATION BDIH ?

Matières premières végétales

Les matières premières végétales doivent être d'origine certifiée et écologique tant qu'il provient et s'obtient des végétaux.

Matières premières animales

L'utilisation de substances animales (par exemple, la cire d'abeille, le miel) est autorisée. L'utilisation de matières premières provenant de vertébrés morts (par exemple, l'huile d'émeu, l'huile de vison, la graisse de marmotte, les graisses animales, le collagène et les cellules fraîches) n'est pas autorisée.

Expérimentation animale et produits finis

Aucuns tests sur les animaux ne peuvent être effectués ou commandés ni pendant la fabrication, le développement ou les contrôles qualité des produits finis.

Expérimentation animale et matières premières

Les matières premières qui ont été testées sur des animaux après le 31 décembre 1997 ne peuvent pas être utilisées. Les expérimentations animales qui ont été effectuées par des tiers qui n'ont pas agi au nom ou à l'instigation du fabricant ou du fournisseur de la matière première, ou du fabricant du produit final ou de ses associés commerciaux ne sont pas prises en considération.

Matières premières minérales

L'utilisation de sels inorganiques et minéraux, de solutions acides et alcalines (par exemple, le sulfate de magnésium, le chlorure de sodium) est généralement autorisée. (Pour les exceptions, voir la section « substances non-autorisées »).

Processus de fabrication autorisés

Pour la production de cosmétiques naturels, en plus des processus physiques tels que l'extraction avec de l'eau, de l'alcool végétal, du dioxyde de carbone, des graisses et huiles végétales et de la glycérine obtenue à partir de ceux-ci, les processus enzymatiques et microbiologiques tels qu'ils se produisent dans la nature sont également autorisés. En outre, des substances à partir de substances naturelles telles que les graisses, les huiles et les cires, le sucre, l'amidon, la cellulose, les protéines, les polysaccharides, les vitamines peuvent être obtenues par par hydrolyse, hydrogénation, oxydation, réduction, estérification ou autres fissions et condensations. Vous trouverez une liste complète des substances autorisées sur le site internet du BDIH. Les restrictions énumérées dans cette liste sont à respecter.

Substances non-autorisées

Les substances des groupes suivants ne peuvent pas être utilisées :

  • colorants synthétiques organiques
  • parfums synthétiques
  • matières premières éthoxylées
  • silicones
  • paraffines et autres produits pétroliers
Conservateurs

Afin d'assurer la protection des consommateurs, les conservateurs nature-identiques suivants peuvent être utilisés si nécessaire :

  • acide benzoïque et ses sels
  • acide salicylique et ses sels
  • acide sorbique et ses sels
  • alcool benzylique
  • acide déhydroacétique et ses sels

Lors de l'utilisation de ces conservateurs, l'ajout de « Conservé avec... [nom du conservateur] » est requis.

Aromatisants

Les parfums naturels conformes à la norme ISO 9235 sont autorisés. Les parfums issus de la biotechnologie peuvent aussi être utilisés.

Irradiation radioactive

Le traitement par rayonnements ionisants des matières premières végétales et animales et des produits finis n'est pas autorisé.

Ressources et emballage

Selon la BDIH, les produits labellisés doivent également respecter l'environnement. Ils doivent être produits d'une manière respectueuse de l'environnement et des ressources, et les matières premières doivent être aussi biodégradables que possible. Les matériaux d'emballage doivent également être constitués de matériaux recyclables et utilisés de manière aussi économe que possible. Source : https://www.kontrollierte-naturkosmetik.de/

NORME COSMOS

La norme COSMOS a été introduite en 2010 dans le but d'avoir une norme standard et des principes de certification moins équivoques et donc moins déroutantes. Depuis 2017, les nouveaux produits sont uniquement testés selon cette nouvelle norme. Le nouveau sceau se compose de deux éléments : le symbole bien connu (dans le cas présent, la BDIH) et une signature COSMOS, selon qu'il s'agit de cosmétiques naturels ou biologiques.


QUE SIGNIFIE COSMOS ORGANIC OU COSMOS NATURAL ?

COSMOS NATURAL

La signature COSMOS NATURAL est synonyme de produits qui correspondent à la norme COSMOS à tous points de vue, mais n'atteignent pas le pourcentage minimum de contenu biologique selon la norme COSMOS.

COSMOS ORGANIC

La signature COSMOS ORGANIC est utilisée pour les produits qui correspondent à tous les points de vue à la norme COSMOS et atteignent en outre le pourcentage minimum de contenu biologique selon la norme COSMOS. L'étiquette du produit doit indiquer le pourcentage d'ingrédients biologiques. Il s'agit du pourcentage biologique du produit total, mais comme certains produits contiennent beaucoup d'eau ou d’éléments minéraux qui ne peuvent pas être biologiques, on peut également voir le pourcentage biologique moins l’eau et les minéraux. Le pourcentage minimum de contenu biologique est de 20 %. À titre exceptionnel, pour les produits à rincer, les produits aqueux non émulsifiés et les produits contenant au moins 80 % de minéraux ou de composants d'origine minérale, au moins 10 % du produit total doit être biologique.

Source: https://www.cosmos-standard.org/

Acheter des produits certifiés